Printre internauții editori circulă o petiție a câtorva editori francezi. Nu știu dacă parlamentarii din Republica Moldova vor adopta sau ba modificările la legea activității editoriale din 20 aprilie 2000. După modificările din 2008 noi activăm nu pentru binele cărții, ci pentru sinecura unor editori de stat.

Article 1 : Les livres, tous les livres ont le droit d’exister.

Article 2 : Les livres sont égaux entre eux, sans distinction

d’origine, de fortune, de naissance, d’opinion, d’éditeur.

Article 3 : Tout livre a droit à la vie, à sa commercialisation,

à la chance d’être exposé au lecteur, et de donner à son

auteur celle d’être entendu et rémunéré à juste titre.

Article 4 : Tous sont égaux devant la loi qui les met à égalité

de prix pour tous en quelques lieux qu’ils soient proposés.

Article 5 : Chacun a droit à la reconnaissance en tout lieu de

sa personnalité, de la personnalité de son auteur, de celle de son éditeur.

Article 6 : Le livre, oeuvre d’imagination autant que de recherche,

s’adresse à l’imagination autant qu’au besoin de

l’homme. Il ne peut en aucune façon être dévoyé dans sa

commercialisation comme un produit d’appel de consommation courante.

Article 7 : Le livre est, et demeure garant de nos libertés.

Il ne peut en aucun cas être soumis à quelque aliénation que

ce soit tant sur le plan de la pensée que sur celui de sa vocation

fondamentale qui est de promouvoir le libre-échange des

cultures, des mentalités et des savoirs.

Article 8 : Le livre, ouverture de l’esprit, de recherches, de

plaisirs, consignation du savoir autant qu’oeuvre de création

doit être traité comme un bien indispensable à la culture, à la

promotion sociale et spirituelle, à l’information, et ne peut être

traité comme un vulgaire objet de profit.

Text’OCentre, Association professionnelle des Éditeurs en région Centre, France

Gheorghe Erizanu